The Walking Dead

De Walking Dead à Fear…

Je le dis tout de suite pour contrecarrer les puristes, je connais Walking Dead uniquement par les séries TV ! Voilà c’est dit.

Je regarde cette série depuis ses débuts et j’ai immédiatement accroché. La qualité visuelle, le jeu des acteurs et la qualité des zombies sont vraiment les points forts. Les acteurs et l’ambiance compensent toujours les moments faibles du scénario.

Depuis la saison 1, l’évolution de notre groupe de survivants a vraiment été intéressante. D’abords submergés par les zombies, les autres survivants sont devenus progressivement les pires ennemis.

En résumé, on commence avec un groupe fragile, restreint et confronté à des hordes de zombies.
Puis ce groupe de survivants parvient à s’installer dans une ferme, ferme qui sera perdu à cause des zombies.
Le groupe trouve ensuite une ville sous le commandement du Gouverneur, avec la suite que l’on connait ; destruction de cette embryon de société.
Déménagement dans la prison et nouveau départ pour nos survivants. Cette fois-ci les zombies ne sont plus vraiment un dangers. En revanche, cette saison 6 nous amène à un nouveau stade de cette vie post-apocalyptique : l’émergence de micro-sociétés bien organisées.

Qu’ils soient sympathiques ou hostiles, on change d’échelle. Rick pensait régler le problème avec son petit groupe de combattants d’élites, mais il découvre avec stupeur qu’ils sont totalement dépassés numériquement. Notre groupe de survivants a tapé dans une fourmilière trop grosse. La saison se termine avec un duel que l’on peut pressentir entre l’organisation de Negan et celle que viennent de rencontrer Morgan et Carol.

On voit donc la montée en puissance de la série vers une part de plus en important de la vie humaine. Les zombies sont peu à peu relégués au rang de décors, leur état de pourrissement est là pour le confirmer. La suite portera certainement sur la survie du groupe de Rick dans le jeu politico-guerrier de ces embryons de sociétés, dans un monde où les psychopathes en tout genre ont un grand pouvoir.


 

Fear the Walking Dead

Fear The Walking Dead  remonte aux origines de l’infection, toujours sans en expliquer les causes.

Cette série me plait ; l’univers est toujours autant intéressant et les acteurs remplissent très bien leurs rôles. Quelques épisodes supplémentaires seront nécessaires pour qu’ils tendent vers le charisme des personnages de Walking Dead.

L’idée de cette aventure maritime est bien trouvée et originale. Si on peut voir l’infestation zombie en d’autres territoires que les USA, cela peut vraiment compléter The Walking Dead.

En revanche j’ai été surpris et un peu déçu sur un point, la vitesse de propagation des zombies. Totalement charmé par les premiers épisodes où on peut voir la panique et la déliquescence de la société avec ce nouveau virus, je n’ai pas bien compris pourquoi on arrivait aussi rapidement à un monde post-apocalyptique type Walking Dead.

Il y avait tant de sujets à traiter avec cette croissance du virus ; la montée en puissance de l’armée, la panique dans la société, le recul de l’Etat… Pourquoi avoir balayer tout cela en une saison ? Deux saisons auraient permis de faire vivre aux personnages des événements forts et de nous montrer les conséquences d’un tel virus sur le monde, avant d’en arriver à l’après-monde, le chaos.

J’attends de voir comment la série va évoluer et j’espère qu’elle va bien fonctionner. Cependant j’émets une réserve sur une proximité trop grande avec Walking Dead si les structures de la société s’écroulaient trop rapidement et si les protagonistes devenaient des découpeurs de têtes à la Rick ou Daryl.

J’espère voir des villes encore habitées, une propagation qui aurait gravement touchée Los Angeles mais pas encore trop durement le reste du monde, et des forces militaires encore à mêmes de fournir des éléments de scénario intéressants.

Gregory

Passionné par les jeux de rôle et l'imaginaire en général, une bonne partie de ma vie est aussi traduite en binaire. Ce blog est mon univers, prenez le temps de vous y perdre ;)

Laisser un commentaire

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.