Diablo 2

Diablo II

Contrairement à Diablo 2, j’ai très peu connu le premier mais je me souviens de la descente aux Enfers grâce à cet escalier et aux hordes de démons à combattre.

Dans le deuxième épisode, on passe par quatre univers différents : une plaine abritant des cavernes et des ruines médiévales, un grand désert aux inspirations égyptiennes, une jungle sombre dans un style aztèque, et enfin les Enfers dans la tradition chrétienne.

Les différentes classes de personnages sont bien différenciées et ma préférence personnelle va vers le Paladin, parce que c’est la classe de découper du démon avec un Paladin.

La musique et l’atmosphère de ce jeu sont également très bien réussies. Les combats sont dynamiques et intenses et le nombre élevé de monstres ne gâche en rien la visibilité de l’action.

Le niveau d’écriture des quêtes satisfait le besoin d’aventure et de chasse au trésor, sans toutefois marquer les esprits.

L’un des principaux atouts et plaisirs de ce jeu est le système de Loot qui permet de récupérer des armes, armures et pierres précieuses pour améliorer son équipement et l’individualiser. On se prend au jeu pour parvenir à se faire un équipement complet et performant, de préférence avec des pièces rares, et correspondant à son style de jeu.

Le troisième volet est disponible depuis quelques années et se distingue de son prédécesseur. Des changements importants sont été apportés, notamment par rapport aux potions. Je n’y ai pas joué mais les vidéos m’ont suffit pour ne pas apprécier le graphisme plus grand public, déjà amorcé dans Warcraft 3 puis Starcraft 2. Je regrette l’époque de ces graphismes sales, glauques, adultes.

Diablo II, des heures de jeu, des milliers de clics de souris, des moments de stress intenses quand on voit ça sa vie fondre à vue d’œil sous les coups des démons. C’est aussi le plaisir de ramasser des objets rares, de nettoyer des endroits corrompus et d’avoir droit à quelques histoires audio pour amorcer une nouvelle quête.

En termes de rejouabilité, cinq classes de personnages, quatre niveaux qui seront appréciés différents en fonction du personnage. Donc au moins cinq fois la même aventure sans se lasser, pas mal non ?

Je vous conseille d’essayer Diablo II, qui est mieux que le premier et différent de son successeur. C’est un excellent défouloir qui attend de vous que vous soyez équipés d’une bonne souris. 😉

Gregory

I love role-playing games. I love to create, write and bring fun around a table. I also like web development, horror stuff, TV shows, video games, Stephen King's books...

Laisser un commentaire

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.