World War III : Black Gold

Word War III : Black Gold

Je ne pense pas que vous connaissez World War III, un petit jeu de stratégie sur PC sorti en 2001 sur le thème d’une guerre en Irak entre l’Irak, la Russie et les Etats-Unis.

En 2001, la guerre d’Irak a démarré en 2003, belle prédiction !

C’était un bon jeu, assez bien réalisé, avec de bons graphismes (pour 2001), de nombreuses unités disponibles et un contexte vraiment en adéquation avec cette époque.

J’apprécie beaucoup la vidéo d’introduction où l’on peut écouter un vétéran, vétéran de la guerre que vous êtes sur le point de mener. Je vous laisse la regarder (désolé, mais la version française est introuvable).

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Les trois camps sont différents et cela permet de nombreuses stratégies pour remporter la bataille. Sans surprise, la ressource principale est le pétrole, c’est l’équivalent du minerai d’Alerte Rouge.

Vous disposez d’unités aériennes et au sol, ainsi que de capacités spéciales tels que les kamikazes ou le brouillage des communications.

Je me souviens avoir beaucoup joué avec un ami, et cela se terminait systématiquement en guerre de Scuds. Oui, il y a bien le Scud !
Rien n’est plus badass qu’un lanceur de Scuds.

Je ne vous recommanderais pas ce jeu pour 2016, à moins que vous ne soyez un fan du rétro-gaming sur PC. Je n’y joue plus actuellement, mais c’est un bon jeu dans l’histoire vidéoludique, et un bon exemple de ce qu’étaient les inquiétudes de la société en ce début de millénaire.
Elles n’ont pas vraiment changé, mais durant cette période, le 11 septembre, Bush, l’Afghanistan, l’Irak, c’était une période particulière.

Si vous souhaitez l’essayer, le jeu est tout de même disponible sur Steam.

Gregory

Passionné par les jeux de rôle et l'imaginaire en général, une bonne partie de ma vie est aussi traduite en binaire. Ce blog est mon univers, prenez le temps de vous y perdre ;)

Laisser un commentaire

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.